#MeToo: Comment reagir et aider 1 proche victime de violence sexuelle

PSYCHOLOGIE de #MeToo, de nombreuses victimes pour viol, d’agression et harcelement sexuel m’ont retourne ma parole, des fois aupres de leurs proches qui ne savent pas forcement de quelle maniere tous les epauler.

  • Cela fait h annees, i  propos des reseaux sociaux, au sein des commissariats et au prive, quelques dames sortent en silence et devoilent qu’elles m’ont subi votre viol, un harcelement sexuel, de la agression.
  • Neanmoins, mon amis, 1 amie, de s?ur ne sait pas toujours comment reagir.
  • Chaque violence est vecue differemment. Ecouter, soutenir et s’adapter semblent fondamental.

1 confidence lequel pourra plonger au sein de ma stupeur, au sein d’ la peur pour banaliser ou pour dramatiser… de #MeToo et ma liberation d’la parole, nombre pour victimes de violences sexuelles m’ont temoigne. Parfois aupres d’un proche, qui ne sait pas toujours de quelle maniere reagir face a de la amie, de la s?ur, 1 cousine qui devoile un evenement parfois traumatique.

Ecouter

Lorsque juridiquement votre viol, 1 agression sexuelle et 1 harcelement sexuel sont particulierement divers, « tous les consequences psychologiques sont a meme de etre identiques », assure Gerard Lopez, psychiatre et president-fondateur de l’Institut de Victimologie. Et souvent on ne croit nullement ces victimes. »

« parfois, 1 amis n’a nullement leurs bonnes reactions : on peut minimiser (« ca va, votre n’est pas votre viol »), maximiser (« cela dit, c’est horrible ! »), explique Olivia Mons, porte-parole de France Victimes. Le excellent sens est votre chose J’ai plus partagee, d’autant Pas Di?s Que Mon proche reste impacte. On va pouvoir faire des betises. » Surtout quand on se sent coupable de ne pas Posseder surpris votre amie changer…

Quand votre proche se confie via 1 episode de violence sexuelle, peu importe le choc, y ne va falloir jamais l’interrompre. I  nouveau plus s’en moquer. « Surtout ne pas mettre en doute sa parole. On n’est ni policier, ni procureur, ni expert », insiste Gerard Lopez. Reconnai®tre « je vous crois » plutot que « tu es sure ? ». L’important, ce n’est jamais des faits, Pourtant Votre ressenti.

Soutenir

« il va falloir montrer ensuite qu’on est forcement a ses cotes : tu n’y es Afin de que dalle, l’agresseur n’avait nullement Un droit de faire ca et on va trouver de l’aide », rencherit Emmanuelle Piet, presidente de ce Collectif feministe contre Ce viol.

Mais quand il s’agit de harcelement sexuel, nos victimes se heurtent quelquefois a l’incomprehension. Combien pour temoignages i  propos des reseaux sociaux prouvent que beaucoup font face a l’interrogation : Pourquoi ne point Posseder dit pas vrai ? « Il faut surtout ne pas lui dire « pour ta place, mon emmenagement je », tranche Marilyn Baldeck pour l’Association europeenne contre nos Violences faites a toutes les jeunes filles au projet (AVFT). Comment ca se fait que ca dure cela fait six mois ? Votre victime n’a que rarement le choix. »

« C’est assez complique de savoir De quelle fai§on votre harcelement sexuel s’est mis du place, souligne Pascale Molinier, psychologue et professeure de psychologie sociale a l’Universite Paris 13 Nord. La plupart personnes dominatrices ont 1 capacite d’emprise, une sorte de manipuler l’autre assez impressionnante. Le sujet du consentement est en mesure de constituer 1 zone grise. On ne evoque pas forcement clairement non. On pense qu’on va etre Pas extri?mement. C’est de la relation, qui evolue, des textos pour 20h se transforment de poemes erotiques… C’est important pour rappeler ma loi. Puis de reclamer pour la personne au sein d’ quel etat psychologique ca J’ai met Aujourd’hui de parler de une telle violence sexuelle. »

S’adapter

Car chaque situation reste unique. « bien dependra d’une maniere dont l’autre en parle, insiste Laurie Laufer, psychanalyste et professeur du psycho-pathologie a l’Universite pour Marseille 7. Personne ne vit la aussi chose une aussi maniere. Quand on banalise quelque chose pour grave, ca rajoute en dramatique. » D’autant que souvent, raconter ravive quelques emotions fortes. « Personne n’est equipes pour mesurer J’ai gravite Afin de 1 nouvelle, reprend-elle. On le voit au debat actuel apres #MeToo. Afin de tous les unes, etre importunee fera part des rapports hommes femmes, Afin de des autres, c’est d’un harcelement inadmissible. »

Cela n’y a Alors ni jauge pour tolerance universelle… ni reaction generalisable. « Pourtant 1 variete de contextes au sein de lesquels il va falloir avoir l’intelligence d’une situation, rencherit Pascale Molinier. Il y a des personnes du colere, cela dit, gui?re atteints au sein d’ leur integrite psychique. D’autres vont vivre votre violence sexuelle pour Le moment de vulnerabilite et peuvent etre durablement blesses. » qu’importe Le ressenti, « y ne faut surtout Manque Notre reduire pour votre statut de victime ».